Les secrets de l’alimentation des Japonais

Cuisine japonaise

Les Japonais sont reconnus dans le monde entier comme le peuple qui possède une espérance de vie la plus remarquable et qui est également le plus mince. Le phénomène de surpoids ou d’obésité ne touche que 3 % de la population. C’est dû généralement à un art culinaire ancré sur une tradition vivante et aux nombreuses habitudes liées à la consommation de nourriture. Une alimentation équilibrée et efficace, qui apporte de nombreux bienfaits sur le corps et la santé. La cuisine japonaise est réputée très saine. En plus, le gouvernement nippon recommande un système de nutrition spécifique.

 

En quoi consiste la cuisine japonaise ?

Grâce à son faible taux d’obésité et sa longue durée de vie, le pays du soleil levant est considéré par les Occidentaux comme un modèle en termes de savoir-vivre et de santé. Pour garantir la minceur, la longévité et la vitalité, le régime alimentaire japonais est basé essentiellement sur des produits dérivés du soja, des céréales complètes (riz, nouilles…), des algues, des légumes, des fruits, des crustacés et des poissons. Il n’apprécie guère la viande, les sucreries et les aliments gras, ce qui convient parfaitement pour éviter la surcharge pondérale, les problèmes d’hypertension et le diabète. La majorité des gens prend régulièrement chaque jour trois repas principaux, notamment le petit-déjeuner, le repas de midi et le dîner. Les recettes les plus typiques de la région sont les sushis et les sashimis, le tofu, le natto, les ramen, les nouilles blanches comme les udon et les soba. Pour profiter de la livraison de sushi à domicile en cliquant sur cotesushi.com. Les Japonais aiment aussi s’hydrater. La boisson la plus consommée est le thé, particulièrement le thé vert, mais aussi les sodas, la bière et le saké.

 

Les rites associés à l’alimentation japonaise

La nourriture japonaise est vraiment saine, riche en vitamines et pauvre en matières grasses. Même si les gens du pays du soleil levant répartissent leurs repas quotidiens en trois, ils mettent plus de l’importance aux plats du soir. A midi, ils préfèrent déguster rapidement le bento, le plus souvent à l’école ou sur les lieux de travail. L’efficacité de l’alimentation nippone s’appuie également sur certaines habitudes associées. Même avec un volume important, tous les plats sont moins caloriques et pauvres en sucre, gras, sel, fromages et confiseries. Cela permet de garder une silhouette svelte et rester en bonne santé. Selon la culture de la région, la pratique du « hara hachi bun » ou la règle du ventre à 80 % est très courante. Le principe consiste donc à manger uniquement 80 % de sa faim en vue d’assurer un véritable confort digestif et limiter les calories avalées. Les japonais privilégient aussi le calme et l’atmosphère conviviale pour manger. En aucun cas, ils prennent leur repas en faisant une autre activité pour bien profiter ce que l’on déguste et bien mastiquer tous les ingrédients. Le fait de manger avec le bol, le bento et les baguettes permet d’ingurgiter les aliments à la juste quantité.

 

Des aliments bien préparés

La présence de nombreux centenaires japonais n’est pas uniquement liée à l’utilisation des aliments sains et hypocaloriques ou à la pratique des modérations sur la manière de manger. Les plats nippons peuvent être simples mais mieux préparés avec des ingrédients frais de saison pour préserver tous leurs apports nutritionnels. Ils sont composés de différents petits plats, autant esthétiques que bénéfiques. Un restaurant japonais est un bon endroit pour découvrir les secrets de ces alimentations. Dans cette option, les japonais préfèrent mijoter chaque plat afin d’éviter d’altérer les aliments et leurs vitamines. Ils apprécient aussi consommer des poissons et des légumes crus, marinés avec la sauce typique du pays, le saké ou encore le vinaigre de riz. Sinon, le wok est privilégié pour assurer une cuisson plus rapide, entre autres des légumes.

Où déguster une cuisine authentique à Ouistreham ?
Restaurants gastronomiques : choisir un bon établissement à Vannes